LE CARNET DE NOTES DE Ramón Esteve

Ramón Esteve Cambra - Ramón Esteve Estudio | Arquitectura y Diseño - Valencia (Spain)

Centro Congresos Myrtus, Vivienda en paz y comedias, Vivienda La  Solana, Tienda Chapeau, Vivienda Na Xemena, Casa Prisma, Vivienda en Monasterios …

1 – C’est qui Ramón Esteve?

Quelqu’un qui se sent inspiré par la beauté et l’intelligence.

2 – Quand avez-vous découvert que vous vouliez devenir architecte?

Très tôt. Au début, ce n’était qu’une intuition. À vrai dire, jusqu’au moment où tu n’es pas vraiment entré en matière, tu n’es pas sûr de ce qu’est, en réalité, l’architecture.

3 – Un architecte de référence pour vous…

Les grands architectes du XXe siècle, en particulier Le Corbusier et Wright. Légèrement postérieurs, Kahn et Lewerentz, aussi. Si nous parlons d’architectes plus contemporains, Koolhaas, Zumthor et Herzog & De Meuron m’intéressent beaucoup également, ainsi que l’architecture vernaculaire, en particulier la méditerranéenne.

Concernant le design, j’aime bien les conceptions de Eames ou de Jacobsen. De nombreux objets anonymes me fascinent également dans la mesure où ils sont capables de marquer notre quotidien.

4 – Si vous n’étiez pas devenu architecte, vous vous auriez consacré à…

À une discipline ayant à voir avec l’ingéniosité et la créativité. J’adore le cinéma., par exemple. Je pense qu’il y a beaucoup de similitudes entre le cinéma et l’architecture : les deux sont capables de submerger le spectateur ; d’une part, la sensation est plus directe avec le cinéma, mais d’autre part l’architecture est une discipline intégrale, puisque tous les sens y sont concernés.

5 – Un défaut et une vertu.

C’est en même temps un défaut et une vertu, je pense : je suis assez perfectionniste et j’ai souvent du mal à déconnecter.

6 – Comment est votre maison?

J’ai conçu et bâtit ma maison dans le centre historique de Valence (Espagne). Les étages inférieurs sont destinés au studio ; la maison se situe au dernier étage. Elle est très simple mais agréable. Elle est d’une austérité presque monacale, mais avec un point hédoniste.

7 – Le dimanche est le jour pour…

Tous les jours, j’enchaîne plusieurs affaires à la suite, de sorte que j’essaie de consacrer au moins un jour de la semaine à changer un peu mes habitudes. La vérité est que le dimanche est le jour où je suis le plus détendu. Je mange souvent avec mes amis ou ma famille. Le temps qui me reste, je le dédie à faire du sport, visiter une exposition, voir un film ou encore à lire.

8 – Un endroit où chercher l’inspiration…

J’aime voyager. Je consacre beaucoup de mon temps à ça ; chaque fois que je pars en voyage, je découvre de nouvelles choses de cultures différentes, mais aussi de la mienne propre. Pourtant, la Méditerranée est toujours mon point de référence.

Même si, en réalité, l’inspiration peut se trouver dans les endroits les plus inattendus. Même quelques mots peuvent parfois être source d’inspiration.

9 – Quel est le dernier livre que vous avez lu?

« Les Grandes heures de l’humanité » de Stefan Zweig, en particulier le récit de la création du Messie de Hendel.

10 – Dans 15 ans…

Je me vois en train d’aborder mes projets avec la même illusion et le même enthousiasme qu’aujourd’hui.

11 – Quand vous pensez à l’architecture, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit?

L’émotion et la raison, la beauté et l’intelligence, le concept et la forme…

12 – Crayon ou ordinateur?

Les deux. Je démarre tous mes projets architecturaux et de design avec un croquis à main levée, en utilisant des crayons de couleur ou des aquarelles. Puis, quand je pense avoir une idée bien définie, je commence à lui donner des dimensions. Pour cela, j’utilise toujours l’ordinateur, mais je continue à imprimer sur papier et à corriger à la main sur les plans.

13 – Comment définiriez-vous votre travail?

Un travail très complexe qui vise en fait un résultat très simple.

14 – Un projet dans lequel vous aimeriez participer.

Je suis intéressé par ce type de projets où je peux créer tout un univers et concevoir tous les éléments qui le forment. Plus que la dimension des projets, je suis intéressé par leur portée.

15 – Quelle est votre opinion sur l’architecture espagnole?

Je pense qu’elle est de haut niveau, elle est en fait une référence internationale. À mon avis, le fait qu’elle puisse obtenir beaucoup d’intensité sans avoir à utiliser de grands moyens est l’une de ses qualités les plus remarquables.

16 – Comment maintenir votre propre style tout en répondant aux besoins de vos clients?

Le défi est de réussir que chaque projet possède son propre caractère et que les habitants se sentent identifiés avec celui-ci. Ainsi, chaque projet est différent. Chaque travail se profile sur des paramètres initiaux spécifiques, parmi lesquels se trouvent les nécessités des clients. Le projet débute au moment où, en travaillant, je réussis que le projet aie une unité et une identité et, finalement, une âme.

17 – En architecture, qu’est-ce que vous faites le mieux et avec quoi vous avez du mal?

La vérité est que je prends du plaisir à réaliser tous mes projets, mais je souffre aussi. La construction de bâtiments publics de grande envergure comme les hôpitaux, les centres de recherche ou les bibliothèques ont été sans aucun doute des défis très motivants, mais les projets avec lesquels je me sens plus à l’aise ce sont ceux de petite échelle, comme les logements individuels. J’établis une relation personnelle avec ses habitants. C’est dans ces projets qu’existe la possibilité de créer un univers unique et personnalisé, un scénario qui connecte et touche les personnes qui l’habitent.

18 – Votre recette pour réussir.

Prendre du plaisir à faire les choses et chercher l’empathie de ceux qui les utilisent.

19 – Quel est le rôle des produits naturels dans vos projets?

Les matériaux d’un projet se sélectionnent en fonction de sa nature, qui est à son tour déterminée par des facteurs internes et externes tels que l’emplacement, la représentativité, la fonction, etc.

J’ai une affinité particulière par les matériaux naturels parce qu’ils transmettent une importante connexion ancestrale avec l’environnement. La possibilité de proposer une révision de ces matériaux fabriqués grâce aux nouvelles technologies me semble intéressante, de sorte que les résultats puissent nous donner une nouvelle vision contemporaine, différente de la vision traditionnelle.

20 – Pour vous, le produit phare de L’Antic Colonial c’est…

Étant donné mon affinité par les matériaux naturels, je trouve que L’Antic Colonial offre une infinité de possibilités. J’aime bien ses mosaïques, mais aussi les éviers en pierre naturelle taillée.

+ Info: www.ramonesteve.com

Envoyer un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Would you
like us
to inspire your
interior space?

 Professional Individual